Booster votre candidature en enregistrant et partageant votre vidéo de présentation aux recruteurs

J'enregistre ma vidéo
Retour

Offre proposée par

Sncf

Direction centrale Directions Techniques Réseau

Modélisation et optimisation d'un modèle multi-corps de véhicule ferroviaire

Saint-Denis, La Réunion Energie / Matériaux / Mécanique null
Postuler maintenant

La modélisation et la simulation numérique de la dynamique des véhicules ferroviaires jouent un rôle de plus en plus important chez SNCF. Elles permettent de remplacer en partie des essais par des simulations et d’étudier des phénomènes difficilement mesurables. Des applications sont par exemple la certification virtuelle des véhicules et la surveillance des défauts de géométrie de la voie.
Pour réaliser ces simulations, il est nécessaire de s’appuyer sur des modèles fiables de véhicules. Une fois la modélisation effectuée à partir de plans techniques, une étape de recalage s’appuyant sur des mesures expérimentales est requise. Afin de généraliser le processus de création de modèles à plusieurs véhicules, il est envisagé de mettre en place une démarche de suivi de la modélisation.
Les différents volets du stage sont les suivants :
1) La première étape consiste à faire le point sur l’état d’avancement et la qualité des modèles actuellement disponibles. Cela inclut le recensement des données à disposition pour l’optimisation des modèles. Cette première étape permettra de se familiariser avec la documentation technique sur la modélisation multi-corps ;
2) Cet état des lieux débouchera sur la mise au point et la rédaction d’un processus standard pour la modélisation ;
3) Ensuite, le stage se penchera sur le recalage d’un modèle de véhicule existant avec un logiciel propriétaire (Vampire). Cette étape implique de rendre facilement paramétrable le modèle existant ;
4) L’étape suivante sera consacrée à étudier les possibilités de transformation du modèle d’un logiciel (Vampire) vers un autre (Simpack), en identifiant les éléments réutilisables, les différences de modélisation, etc ;
5) Enfin, la dernière étape explorera la modélisation d’autres véhicules (wagons fret notamment). On essaiera alors d’identifier des blocs à l’intérieur des modèles, réutilisables d’un modèle à l’autre, dans le but d’une généralisation de la construction de modèles de véhicules.

La modélisation et la simulation numérique de la dynamique des véhicules ferroviaires jouent un rôle de plus en plus important chez SNCF. Elles permettent de remplacer en partie des essais par des simulations et d’étudier des phénomènes difficilement mesurables. Des applications sont par exemple la certification virtuelle des véhicules et la surveillance des défauts de géométrie de la voie.

Pour réaliser ces simulations, il est nécessaire de s’appuyer sur des modèles fiables de véhicules. Une fois la modélisation effectuée à partir de plans techniques, une étape de recalage s’appuyant sur des mesures expérimentales est requise. Afin de généraliser le processus de création de modèles à plusieurs véhicules, il est envisagé de mettre en place une démarche de suivi de la modélisation.

Les différents volets du stage sont les suivants :

1) La première étape consiste à faire le point sur l’état d’avancement et la qualité des modèles actuellement disponibles. Cela inclut le recensement des données à disposition pour l’optimisation des modèles. Cette première étape permettra de se familiariser avec la documentation technique sur la modélisation multi-corps ;

2) Cet état des lieux débouchera sur la mise au point et la rédaction d’un processus standard pour la modélisation ;

3) Ensuite, le stage se penchera sur le recalage d’un modèle de véhicule existant avec un logiciel propriétaire (Vampire). Cette étape implique de rendre facilement paramétrable le modèle existant ;

4) L’étape suivante sera consacrée à étudier les possibilités de transformation du modèle d’un logiciel (Vampire) vers un autre (Simpack), en identifiant les éléments réutilisables, les différences de modélisation, etc ;

5) Enfin, la dernière étape explorera la modélisation d’autres véhicules (wagons fret notamment). On essaiera alors d’identifier des blocs à l’intérieur des modèles, réutilisables d’un modèle à l’autre, dans le but d’une généralisation de la construction de modèles de véhicules.