Booster votre candidature en enregistrant et partageant votre vidéo de présentation aux recruteurs

J'enregistre ma vidéo
Retour

Offre proposée par

Logo de IFP Energies nouvelles - Direction Géosciences

IFP Energies nouvelles - Direction Géosciences

Mesures isotopiques du méthane atmosphérique à faible teneur

Rueil-Malmaison, Île-de-France À partir du 01/03/22 5 mois Bac + 5

Mesures isotopiques du méthane atmosphérique à faible teneur


Contexte


L’identification et le traçage de fuite de gaz est un enjeu important du secteur énergétique. Le méthane est à la fois un gaz d’intérêt car une ressource énergétique mais également un gaz inflammable et polluant. Sa production (fermentation organique, reformage, champs pétrolier) et son transport doivent donc être réalisés en milieu fermé et ne présenter aucune fuite.


Le monitoring de sa concentration - indicateur de fuites - et de son isotopie - indicateur de source – sont des demandes croissantes dans le secteur industriel et énergétique. Le méthane est très faiblement concentré dans l’air (1,9 ppm). Le spectroscope à cavité optique Picarro (CRDS) mesure la concentration et la composition isotopique en carbone du méthane dans l’air mais ne permet pas la détermination de sa composition isotopique en hydrogène. Cette information aiderait à être plus performant sur les indicateurs de sources ou les processus ayant affecté le méthane.


Objectifs


Le travail du stagiaire consistera au développement analytique de la détermination des concentrations et des compositions isotopiques en C et en H via l’équipement CRYOGAS. Cette acquisition récente de IFPEN consiste en une ligne sous ultravide conçue pour la séparation et la préconcentration de petites quantités de gaz afin d’effectuer une analyse compositionnelle (Gas Chromatographe) et/ou isotopique (Gas Combustion Chromatographe-Isotopic Ratio Mass Spectrometer).


Il sera demandé au stagiaire de



  • (1) de valider une méthode d’analyse via CRYOGAS afin d’optimiser l’isolation du CH4 et sa préconcentration sur une ligne sous ultravide

  • (2) de tester la méthode sélectionnée sur les échantillons naturels prélevés des sites industriels

  • (3) de comparer ses résultats avec ceux obtenus sur la méthode PICARRO.


De plus, ce stage permettra au stagiaire d’acquérir des connaissances sur le traçage isotopique de source, le cycle du CH4 et de se former sur les techniques de travail sous ultravide, de séparation cryogénique, ainsi que de mesures compositionnelles et isotopiques (GC, PICARRO, GCC).


Profil recherché


Master 2 en Géochimie ou analyse chimique.



  • Connaissances appréciées en géochimie isotopique.

  • Goût pour l’expérimentation et le développement expérimental en laboratoire.

  • Bonne maitrise de l’anglais ; ouvert d’esprit, dynamique et sachant travailler en équipe.


Merci d’adresser votre candidature (CV et lettre de motivation) à la responsable de stage Sonia Noirez