Booster votre candidature en enregistrant et partageant votre vidéo de présentation aux recruteurs

J'enregistre ma vidéo
Retour

Offre proposée par

L’étudiant

Inraé

Impact du changement climatique sur une culture de maïs en agroforesterie, stage

Montpellier, Occitanie Conception / Génie civil / Génie industriel
Postuler maintenant

Contexte
L'agroforesterie (association d'arbres et de cultures ou animaux) est reconnue comme une voie de développement d'une agriculture durable, résiliente et permettant de lutter contre le changement climatique. Mais les systèmes agroforestiers sont des systèmes complexes, les interactions entre les arbres et les cultures étant nombreuses (compétitions pour la lumière, l'eau, l'azote, impacts sur le microclimat…) et variables selon les espèces et les conditions pédoclimatiques. Afin de mieux comprendre le fonctionnement de ces systèmes, nous avons développé un modèle mécaniste, Hi-sAFe, qui permet de simuler toutes ces interactions et de prédire la croissance des arbres et des cultures dans un système agroforestier. Pour l'instant, le modèle a été testé pour simuler le comportement de cultures d'hiver, mais pas encore de cultures d'été. Pour les cultures d'été, par exemple le maïs, le modèle prévoit en particulier que la présence d'arbres diminuera certes la biomasse du maïs cultivé sous les arbres, mais également ses besoins en eau d'irrigation, ce qui peut être utile dans un contexte de raréfaction des ressources en eau.

Objectifs du stage
L'objectif du stage est de conduire une expérimentation de maïs dans différents environnements (en plein soleil, en agroforesterie au sud des arbres ou au nord des arbres) et sous différents régimes d'irrigation (confort hydrique optimal ou irrigation réduite), afin de tester les prédictions du modèle concernant la phénologie, la dynamique du LAI, la production de biomasse, et in fine le rendement du maïs dans ces différentes conditions. L'approche expérimentale sera originale en cela que le modèle sera utilisé pour piloter l'expérimentation, en combinant les données passées et les prévisions météorologiques pour prévoir les opérations culturales et les mesures expérimentales à réaliser dans les jours qui suivent.

Elève ingénieur en agronomie, avec une forte appétence pour le travail de terrain (suivi expérimental d'une culture) et un intérêt pour la modélisation. Ce stage pourrait aussi faire l'objet d'un stage de fin d'études de licence pro, ou un stage de césure. Qualités recherchées: autonomie et rigueur. Compétences techniques: langage R pour les statistiques. Des connaissances sur le maïs et/ou les techniques de suivi écophysiologiques et agronomiques seraient un plus.