Booster votre candidature en enregistrant et partageant votre vidéo de présentation aux recruteurs

J'enregistre ma vidéo
Retour

Offre proposée par

L’étudiant

Laboratoire national de metrologie et d'essais - lne

Développement d’une approche innovante de métrologie hybride et corrélative

Trappes, Île-de-France Energie / Matériaux / Mécanique

Le Laboratoire National de métrologie et d'Essais et le Centre Interuniversitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux (Toulouse) proposent un sujet en collaboration concernant l'étude de l'influence de la réduction de l'oxyde de graphène sur l'évolution de ses propriétés physicochimiques, en mettant en œuvre une approche innovante de métrologie hybride (mesure de la même propriété par plusieurs techniques) et corrélative (mesure de plusieurs propriétés par plusieurs techniques).
Le graphène, réseau bidimensionnel d'atomes de carbone organisés en structure hexagonale et d'épaisseur monoatomique, présente un intérêt majeur pour de très nombreuses applications en cours de développement. Cependant, son élaboration demeure complexe en particulier lorsqu'il s'agit de le produire en quantités importantes. L'oxyde de graphène (GO), produit à partir de graphite, est quant à lui beaucoup plus facile à synthétiser et de ce fait souvent utilisé comme précurseur pour la préparation d'oxyde de graphène réduit (rGO), dont la morphologie et les propriétés physicochimiques tendent d'autant plus vers le graphène que la réduction est aboutie. Le rGO contient cependant bon nombre de défauts de structure qui influencent les propriétés physicochimiques du matériau telles que ses conductivités électrique et thermique.

L'objet du stage consiste, en partant d'un GO commercial, à procéder à sa réduction contrôlée (ajustement du rapport des teneurs en carbone et en oxygène) et donc à modifier ses propriétés physico-chimiques. Afin d’évaluer l’évolution de quelques paramètres de choix en fonction de l’avancement de la réduction du GO, des techniques de microscopies (AFM et modes dérivés, MEB, microscopie Raman) seront employées par le candidat. L’accent sera porté sur la caractérisation multi-technique d’un même feuillet, en mettant en œuvre une stratégie de co-localisation en cours de développement au LNE. Idéalement, la transposition de l'évolution des propriétés du nanomatériau à l'échelle macroscopique (nanocomposite à matrice polymère) permettra d'aborder ces questions sous des angles très variés.

Les objectifs du stage seront :
-Préparer les échantillons adaptés aux différents types de microscopie
-Prendre en main de l’AFM, du MEB et du microscope Raman
-Prendre en main des outils de traitement des données/images
-Analyser les données

Etudiant.e en Master 2 ou dernière année en école d’ingénieur en Matériaux - spécialité nanomatériaux.
Le projet exige de bonnes connaissances en propriétés physico-chimiques des matériaux / nanomatériaux ainsi que des aptitudes en instrumentation.
Des connaissances en programmation Matlab seront appréciées.
Vous appréciez et possédez des aptitudes pour le travail en équipe, tout en étant autonome et force de proposition.
Nous recherchons un profil "nano" intéressé.e par des travaux de recherche expérimentale qui se poursuivront dans le cadre d'un contrat doctoral (CIFRE).